Pour une belle 
Saint-Valentin

Compétition : Ligue 1
Pays : France
Prédiction de L’Algo de Paulo : Bordeaux
Côte : 1.80
Probabilité : 63%

Pour une belle 
Saint-Valentin



Compétition : Ligue 1
Pays : France
Prédiction de L’Algo de Paulo : Bordeaux
Côte : 1.80
Probabilité : 63%

Tu l’as fait. Une fois n’est pas coutume, t’as parfaitement géré ton coup. Meme si ton autre moitié se doutait bien qu’une surprise allait se faire pour la Saint Valentin, tu as vraiment réussi à la prendre de court. Vous êtes dans ce restaurant dont elle t’avait dit un jour vouloir essayer. Elle est conquise. Tu t’es mis sur ton 31, t’es de bonne humeur. Tout est au top. Sauf que le serveur vient de débarquer avec la carte des vins et que tu dois maintenant essayer d’éviter de passer pour un gros ringard en choisissant un bon truc. Par élimination, t’en es arrivé à deux choix restants : Bordelais ou Bourgogne. Et la, tu sèches. Point d’inquiétude mon enfant, on est la pour t’aider.

Bordelais ou Bourgogne ? 

Pour nous, pas de débat, il faut choisir le bordelais. Pourquoi : eh bien, parce qu’à l’image de Bordeaux qui affronte la capitale de la Bourgogne – Dijon -, c’est un choix évident. Avec 10 points pris sur 18 à domicile contre équipe moins bien classée, et plus d’une réception sur trois se terminant par une clean sheet, on est légitiment plutôt serein sur la capacité des Girondins à remporter la mise. Parce qu’à l’image d’une bonne piquette, Dijon à l’extérieur cette saison, ça à un très mauvais gout en bouche et donne mal au crâne le lendemain. Avec quatre points seulement pris sur vingt-sept à l’extérieur lors de ce cru 2019/2020, on est loin d’un millésime. Pire, seulement 23% de leurs buts ont été marqués à l’extérieur, pour une majorité d’encaissée (55%). Comme un arrière gout de vin bouchonné.

Tu l’as fait. Une fois n’est pas coutume, t’as parfaitement géré ton coup. Meme si ton autre moitié se doutait bien qu’une surprise allait se faire pour la Saint Valentin, tu as vraiment réussi à la prendre de court. Vous êtes dans ce restaurant dont elle t’avait dit un jour vouloir essayer. Elle est conquise. Tu t’es mis sur ton 31, t’es de bonne humeur. Tout est au top. Sauf que le serveur vient de débarquer avec la carte des vins et que tu dois maintenant essayer d’éviter de passer pour un gros ringard en choisissant un bon truc. Par élimination, t’en es arrivé à deux choix restants : Bordelais ou Bourgogne. Et la, tu sèches. Point d’inquiétude mon enfant, on est la pour t’aider.

Bordelais ou Bourgogne ? 

Pour nous, pas de débat, il faut choisir le bordelais. Pourquoi : eh bien, parce qu’à l’image de Bordeaux qui affronte la capitale de la Bourgogne – Dijon -, c’est un choix évident. Avec 10 points pris sur 18 à domicile contre équipe moins bien classée, et plus d’une réception sur trois se terminant par une clean sheet, on est légitiment plutôt serein sur la capacité des Girondins à remporter la mise. Parce qu’à l’image d’une bonne piquette, Dijon à l’extérieur cette saison, ça à un très mauvais gout en bouche et donne mal au crâne le lendemain. Avec quatre points seulement pris sur vingt-sept à l’extérieur lors de ce cru 2019/2020, on est loin d’un millésime. Pire, seulement 23% de leurs buts ont été marqués à l’extérieur, pour une majorité d’encaissée (55%). Comme un arrière gout de vin bouchonné.

Je te vois venir !

Je te vois venir, voulant te la jouer connaisseur. Le Bordelais, ca passe mal à la première gorgée. Et t’aurais pas tort. Un peu comme le club aquitain qui encaisse un but sur quatre dans le premier quart d’heure. Sauf que ! Sauf que Dijon n’a toujours pas inscrit le moindre but dans ce meme timing. Nada, walou, zéro. Donc vis à vis de ca, on est safe.

Paulo te dit tout

Alors, comme tout choix qui en vaut le coup, il y a toujours une certaine incertitude qui l’accompagne. Et oui, un vin de la région Bordeaux n’est pas toujours une garantie. Tout comme le onze de Paulo Sousa qui n’a gagné que 36% de ses réceptions cette saison et n’a pas réussi à enchainer deux victoires d’affilée cette saison. Mais on reste confiant sur leurs capacités à dépasser des catastrophiques Dijonnais quand il s’agit de jouer hors de leur stade. Et, allez : un peu comme ta superstition stupide qui t’a fait porter les memes chaussettes pendant vos trois premiers rendez vous, on pourrait te dire que Bordeaux n’a plus perdu une 25è journée de championnat depuis maintenant quatre ans. Si ça c’est pas un signe du destin.

Je te vois venir !

Je te vois venir, voulant te la jouer connaisseur. Le Bordelais, ca passe mal à la première gorgée. Et t’aurais pas tort. Un peu comme le club aquitain qui encaisse un but sur quatre dans le premier quart d’heure. Sauf que ! Sauf que Dijon n’a toujours pas inscrit le moindre but dans ce meme timing. Nada, walou, zéro. Donc vis à vis de ca, on est safe.

Paulo te dit tout

Alors, comme tout choix qui en vaut le coup, il y a toujours une certaine incertitude qui l’accompagne. Et oui, un vin de la région Bordeaux n’est pas toujours une garantie. Tout comme le onze de Paulo Sousa qui n’a gagné que 36% de ses réceptions cette saison et n’a pas réussi à enchainer deux victoires d’affilée cette saison. Mais on reste confiant sur leurs capacités à dépasser des catastrophiques Dijonnais quand il s’agit de jouer hors de leur stade. Et, allez : un peu comme ta superstition stupide qui t’a fait porter les memes chaussettes pendant vos trois premiers rendez vous, on pourrait te dire que Bordeaux n’a plus perdu une 25è journée de championnat depuis maintenant quatre ans. Si ça c’est pas un signe du destin.

Profite de ce moment d’ivresse

Alors sur ce coup, fais nous confiance. Entre un vin de Bordeaux et de Bourgogne en cette soirée magique (certains diraient commerciale mais c’est pas notre genre), choisis le premier. Et, à l’image du club aquitain, celui ci devrait t’apporter une touche de joie, un moment d’ivresse, et un sourire niais au bec. Joyeuse Saint-Valentin.

Profite de ce moment d’ivresse

Alors sur ce coup, fais nous confiance. Entre un vin de Bordeaux et de Bourgogne en cette soirée magique (certains diraient commerciale mais c’est pas notre genre), choisis le premier. Et, à l’image du club aquitain, celui ci devrait t’apporter une touche de joie, un moment d’ivresse, et un sourire niais au bec. Joyeuse Saint-Valentin.