La super bonne proposée par Jérém

Qui est Paulo ?


On te raconte ici l’histoire de Paulo, son algo, la conception, l’utilisation… Enfin, un peu tout quoi ! 

 

Qui est Paulo ?

On te raconte ici l’histoire de Paulo, son algo, la conception, l’utilisation… Enfin, un peu tout quoi !  

À DEUX DOIGTS D’ABANDONNER

En 2017, des problèmes familiaux me contraignent soit à renoncer à mes études en mathématiques soit à trouver un moyen de les financer par moi-même.
 
L’idée d’abandonner est vite écartée de ma tête !
Je choisis de sortir de ma zone de confort et de me relever les manches pour payer mon train de vie : loyer, essence, sortie etc…

TRAVAILLER À MCDO EST UNE POSSIBILITÉ… FAIRE QUELQUE CHOSE QUE J’AIME, AUSSI

Comment l’association de ma passion pour le football et de mes compétences mathématiques pourrait-elle me générer des revenus me permettant de vivre ?

Cette même année je me lie d’amitié avec l’un de mes professeurs de math. Je lui fais part de mon idée et le convint de bien vouloir m’aider. Sans lui, l’histoire aurait surement était différente… Dans notre réflexion nous partons du principe que l’Univers est mathématique et que donc le football l’est aussi en partie.
L’idée finale serait de créer un algorithme prédictif pour optimiser nos paris sportifs dans le football

Les mois qui suivent sont parsemés de nuits blanches à analyser de nouvelles hypothèses, les rayer, traiter des données, les associer entre elles, pivoter … Pas simple mais palpitant.
Ainsi, tous les paramètres qui pourraient influencer de loin ou de près le résultat d’un match de football y passent : absences de joueurs, nombre de tirs cadrés en première mi temps, nombre de tacles réussis dans les 20 derniers metres, moyenne de buts par match du championnat, enjeu… (Nous reviendrons dans la prochaine newsletter sur le fonctionnement de L’Algo de Paulo. Tu verras, ce sera bien plus claire pour toi peu importe les compétences que tu as en maths).

À DEUX DOIGTS D’ABANDONNER

En 2017, des problèmes familiaux me contraignent soit à renoncer à mes études en mathématiques soit à trouver un moyen de les financer par moi-même.
 
L’idée d’abandonner est vite écartée de ma tête !
Je choisis de sortir de ma zone de confort et de me relever les manches pour payer mon train de vie : loyer, essence, sortie etc…

TRAVAILLER À MCDO EST UNE POSSIBILITÉ… FAIRE QUELQUE CHOSE QUE J’AIME, AUSSI

Comment l’association de ma passion pour le football et de mes compétences mathématiques pourrait-elle me générer des revenus me permettant de vivre ?

Cette même année je me lie d’amitié avec l’un de mes professeurs de math. Je lui fais part de mon idée et le convint de bien vouloir m’aider. Sans lui, l’histoire aurait surement était différente… Dans notre réflexion nous partons du principe que l’Univers est mathématique et que donc le football l’est aussi en partie.
L’idée finale serait de créer un algorithme prédictif pour optimiser nos paris sportifs dans le football

Les mois qui suivent sont parsemés de nuits blanches à analyser de nouvelles hypothèses, les rayer, traiter des données, les associer entre elles, pivoter … Pas simple mais palpitant.
Ainsi, tous les paramètres qui pourraient influencer de loin ou de près le résultat d’un match de football y passent : absences de joueurs, nombre de tirs cadrés en première mi temps, nombre de tacles réussis dans les 20 derniers metres, moyenne de buts par match du championnat, enjeu… (Nous reviendrons dans la prochaine newsletter sur le fonctionnement de L’Algo de Paulo. Tu verras, ce sera bien plus claire pour toi peu importe les compétences que tu as en maths).

8 MOIS DE DOUTES AVEC DES PERTES FINANCIÈRES

Certes cette longue phase de recherche et de développement de 8 mois n’est pas facile à gérer (entre perte financière, doutes, pivots et autres imprévus) mais elle finie par laisser place à une satisfaction plus qu’espérée.
Notre travail acharné permet à l’algorithme prédictif de voir enfin le jour !
Les résultats sont époustouflants et bien au delà de nos espérances. Outre le fait de pouvoir financer mon quotidien de jeune adulte, je parviens à m’offrir des voyages peu communs pour un étudiant de 21 ans !
Nous atteignons 75% de réussite et surtout j’ai trouvé la solution pour devenir indépendant financièrement.

POURQUOI SERAIS-JE LE SEUL À GAGNER DE L’ARGENT ?

Aussi, il convient de ne pas placer ton assurance-vie sur ce pari. Elle a beau rimer avec le nom de ce pays, celui-ci représente un mystère infini et Paulo n’avait à l’origine pas prédit que son Algo serait dans l’obligation d’étudier le foot en Australie. Où les taux de succès à l’extérieur (49% de victoire à domicile, en général) comme de résultats nuls sont d’ailleurs riquiqui. Oui, l’apprentissage a parfois un prix… qu’il convient de payer, avant l’embellie.

UN MARCHÉ REMPLI D’INSATISFACTION

Bizarre ce marché qui explose dans lequel la plupart des gens perdent de l’argent !
J’en viens même à être gêné lorsque je discute avec d’autres parieurs et que leur dis que je fais 11% de ROI. Je me demande alors pourquoi serais-je un des seuls à gagner de l’argent ?
Je décide alors de mettre mon algorithme à disposition des parieurs via une application en ligne. Pour réaliser mon projet, je décide une nouvelle fois de sortir de ma zone de confort, je quitte le sud et je déménage sur Paris pour intégrer l’incubateur Schoolab (vidéo ci dessus). Nous sommes en Octobre 2018.
Les 4 mois qui suivront seront une nouvelle période intense de réflexion et créativité dans laquelle je vais découvrir mon gout pour l’entrepreneuriat et le monde digital.

UNE REVANCHE BIENVENUE

L’algo de Paulo voit le jour en avril 2019. Depuis, nous avons continué d’optimiser les résultats de notre algorithme. L’accélération de l’intelligence artificielle est un nouveau tournant dans l’histoire de l’humanité. C’est pourquoi nous avons mis en place un partenariat avec une école d’ingénieur Parisienne (cette même école, qui 3 ans auparavant avait refusé ma candidature…).
Décidons de la suite ensemble 🤝

8 MOIS DE DOUTES AVEC DES PERTES FINANCIÈRES

Certes cette longue phase de recherche et de développement de 8 mois n’est pas facile à gérer (entre perte financière, doutes, pivots et autres imprévus) mais elle finie par laisser place à une satisfaction plus qu’espérée.
Notre travail acharné permet à l’algorithme prédictif de voir enfin le jour !
Les résultats sont époustouflants et bien au delà de nos espérances. Outre le fait de pouvoir financer mon quotidien de jeune adulte, je parviens à m’offrir des voyages peu communs pour un étudiant de 21 ans !
Nous atteignons 75% de réussite et surtout j’ai trouvé la solution pour devenir indépendant financièrement.

POURQUOI SERAIS-JE LE SEUL À GAGNER DE L’ARGENT ?

Aussi, il convient de ne pas placer ton assurance-vie sur ce pari. Elle a beau rimer avec le nom de ce pays, celui-ci représente un mystère infini et Paulo n’avait à l’origine pas prédit que son Algo serait dans l’obligation d’étudier le foot en Australie. Où les taux de succès à l’extérieur (49% de victoire à domicile, en général) comme de résultats nuls sont d’ailleurs riquiqui. Oui, l’apprentissage a parfois un prix… qu’il convient de payer, avant l’embellie.

UN MARCHÉ REMPLI D’INSATISFACTION

Bizarre ce marché qui explose dans lequel la plupart des gens perdent de l’argent !
J’en viens même à être gêné lorsque je discute avec d’autres parieurs et que leur dis que je fais 11% de ROI. Je me demande alors pourquoi serais-je un des seuls à gagner de l’argent ?
Je décide alors de mettre mon algorithme à disposition des parieurs via une application en ligne. Pour réaliser mon projet, je décide une nouvelle fois de sortir de ma zone de confort, je quitte le sud et je déménage sur Paris pour intégrer l’incubateur Schoolab (vidéo ci dessus). Nous sommes en Octobre 2018.
Les 4 mois qui suivront seront une nouvelle période intense de réflexion et créativité dans laquelle je vais découvrir mon gout pour l’entrepreneuriat et le monde digital.

UNE REVANCHE BIENVENUE

L’algo de Paulo voit le jour en avril 2019. Depuis, nous avons continué d’optimiser les résultats de notre algorithme. L’accélération de l’intelligence artificielle est un nouveau tournant dans l’histoire de l’humanité. C’est pourquoi nous avons mis en place un partenariat avec une école d’ingénieur Parisienne (cette même école, qui 3 ans auparavant avait refusé ma candidature…).
Décidons de la suite ensemble 🤝