La super bonne proposée par Jérém

Le guide du pari sportif réussi version 2020

Le guide du pari sportif réussi version 2020

Ca y est, c’est fini. Cette période dans laquelle champagne, embrassades et rires aux éclats coulent à flots est terminée. Ce fut bon, ce fut bref, et maintenant il est temps de repartir à zéro. Un exercice toujours plus périlleux qu’il n’y parait. Relancer la machine avec motivation et sérieux n’est pas toujours aisé. Mais t’inquiète, l’algo est – comme toujours – la pour toi.

Après t’avoir offert de la part d’un certain Monsieur Noel quelques conseils pour gérer au maximum tes paris, nous revoici avec une version encore plus poussée des choses à faire et ne pas faire pour devenir un roi des paris sportifs. Une sorte de 10 commandement, en plus important. Avec ça, tu auras toutes les bases pour conquérir ce monde. Alors pose toi tranquillement et écoute nous, car on a un beau paquet de choses à dire.

Pas de pari bourré

On le connait le retour de soirée, ou le pote d’un pote t’a impressionné toute la soirée en te vantant les gains insensés qu’il arrive à se faire en ne faisant que des paris. Et ou la pinte de trop fait clairement son effet en te faisant télécharger une application de paris sportifs “pour voir”. Résultat des courses, tu te réveilles le lendemain matin, gueule pâteuse, avec un dépôt de 150 euros sorti de nulle part joué sur les matchs les plus absurdes qui soit. Ca, il est temps d’arrêter. Tout comme il serait temps d’arrêter les shots à 01h30 du matin, mais ça, ça nous regarde pas.


Pas d’équipe coup de coeur

La vérité, c’est que tu saoules tout le monde avec ton anecdote entendu mille fois. C’est un peu comme les joueurs de poker qui te disent “Je te jure, à chaque fois que j’ai 84, je fais double paire.” Si c’était le cas, et bah ils seraient millionnaires. Mais ils ne le sont pas. Et le type qui joue Leganes gagnant face à un Real qui joue le titre parce que c’est “son équipe”, il ressemble en tout points à un hamster : touchant, mignon, mais quand même bien con con sur les bords. Tu vaux mieux que ça. Donc t’es gentil, tu mets tes sentiments de coté, et tu ne fais que miser rationnellement.


Ca y est, c’est fini. Cette période dans laquelle champagne, embrassades et rires aux éclats coulent à flots est terminée. Ce fut bon, ce fut bref, et maintenant il est temps de repartir à zéro. Un exercice toujours plus périlleux qu’il n’y parait. Relancer la machine avec motivation et sérieux n’est pas toujours aisé. Mais t’inquiète, l’algo est – comme toujours – la pour toi.

Après t’avoir offert de la part d’un certain Monsieur Noel quelques conseils pour gérer au maximum tes paris, nous revoici avec une version encore plus poussée des choses à faire et ne pas faire pour devenir un roi des paris sportifs. Une sorte de 10 commandement, en plus important. Avec ça, tu auras toutes les bases pour conquérir ce monde. Alors pose toi tranquillement et écoute nous, car on a un beau paquet de choses à dire.

Pas de pari bourré

On le connait le retour de soirée, ou le pote d’un pote t’a impressionné toute la soirée en te vantant les gains insensés qu’il arrive à se faire en ne faisant que des paris. Et ou la pinte de trop fait clairement son effet en te faisant télécharger une application de paris sportifs “pour voir”. Résultat des courses, tu te réveilles le lendemain matin, gueule pâteuse, avec un dépôt de 150 euros sorti de nulle part joué sur les matchs les plus absurdes qui soit. Ca, il est temps d’arrêter. Tout comme il serait temps d’arrêter les shots à 01h30 du matin, mais ça, ça nous regarde pas.


Pas d’équipe coup de coeur

La vérité, c’est que tu saoules tout le monde avec ton anecdote entendu mille fois. C’est un peu comme les joueurs de poker qui te disent “Je te jure, à chaque fois que j’ai 84, je fais double paire.” Si c’était le cas, et bah ils seraient millionnaires. Mais ils ne le sont pas. Et le type qui joue Leganes gagnant face à un Real qui joue le titre parce que c’est “son équipe”, il ressemble en tout points à un hamster : touchant, mignon, mais quand même bien con con sur les bords. Tu vaux mieux que ça. Donc t’es gentil, tu mets tes sentiments de coté, et tu ne fais que miser rationnellement.


Pas de show off…

En soi, ce n’est pas une erreur stratégique. On te laisse faire ce que tu veux. Mais, si tu nous permets, on est pas fan des relous qui passent leur temps à crier sur tous les toits qu’ils ont gagné telle somme sur tel bet. C’est un peu comme le mec qui vend de la C de mauvaise qualité et se prélassent en Gucci et lunettes de soleil à Paname quand il fait 4 degrés et nuageux. Ca lui reviendra toujours sur la gueule. Alors on la joue modeste, discret, et on évite d’étaler notre réussite au monde entier. Si possible.

Pas de combiné à dix neuf équipes

“John Crawford, quarantenaire et fonctionnaire a remporté la somme mirobolante de 175 000 euros avec une mise initiale de seulement 2 euros ! “Honnêtement, c’est un Reve qui se réalise, quand le dernier match a commencé j’avais les mains tremblantes…” et bla bla bla. 

La vérité, c’est que passer un truc pareil, ça a le même niveau de probabilité de réussite que de gagner au loto ou de se faire frapper par la foudre.Si tu connais personnellement quelqu’un à qui une chose pareille est arrivé, cela veut dire que ça ne t’arrivera probablement encore moins à toi. Et si tu n’en connais pas et bah.. c’est la même. Ca ne risque pas de t’arriver. Donc on évite de faire des paris sportifs comme un ticket à gratter et on gagne de manière maligne et non chanceuse. Ce qui n’est pas plus mal, parce que de ouïe dire général, se faire traverser par un éclair c’est pas la chose la plus agréable au monde.

Ne pas tuer son prochain

Certes, on pourrait arguer que ce n’est pas vraiment dans le cadre du pari sportif, mais en soi, ça tient plutôt la route. Donc on le remet ici, au cas ou.

Pas de show off…

En soi, ce n’est pas une erreur stratégique. On te laisse faire ce que tu veux. Mais, si tu nous permets, on est pas fan des relous qui passent leur temps à crier sur tous les toits qu’ils ont gagné telle somme sur tel bet. C’est un peu comme le mec qui vend de la C de mauvaise qualité et se prélassent en Gucci et lunettes de soleil à Paname quand il fait 4 degrés et nuageux. Ca lui reviendra toujours sur la gueule. Alors on la joue modeste, discret, et on évite d’étaler notre réussite au monde entier. Si possible.

Pas de combiné à dix neuf équipes

“John Crawford, quarantenaire et fonctionnaire a remporté la somme mirobolante de 175 000 euros avec une mise initiale de seulement 2 euros ! “Honnêtement, c’est un Reve qui se réalise, quand le dernier match a commencé j’avais les mains tremblantes…” et bla bla bla.

La vérité, c’est que passer un truc pareil, ça a le même niveau de probabilité de réussite que de gagner au loto ou de se faire frapper par la foudre.Si tu connais personnellement quelqu’un à qui une chose pareille est arrivé, cela veut dire que ça ne t’arrivera probablement encore moins à toi. Et si tu n’en connais pas et bah.. c’est la même. Ca ne risque pas de t’arriver. Donc on évite de faire des paris sportifs comme un ticket à gratter et on gagne de manière maligne et non chanceuse. Ce qui n’est pas plus mal, parce que de ouïe dire général, se faire traverser par un éclair c’est pas la chose la plus agréable au monde.

Ne pas tuer son prochain

Certes, on pourrait arguer que ce n’est pas vraiment dans le cadre du pari sportif, mais en soi, ça tient plutôt la route. Donc on le remet ici, au cas ou.

Ne pas se forcer à parier

T’as déjà continué une relation amoureuse parce que “c’était pas une mauvaise personne, quelqu’un de sympathique”, et que ça te paraissait mieux que d’être solo ? Si oui et que tu es encore dans la dite relation, aucun souci pour t’envoyer un numéro pour de la thérapie de couple..

Si oui et que ça s’est logiquement terminé plus que mal, tu comprendras que le pari sportif forcé, c’est la même chose. Le vrai bon pari n’est qu’agréable, et ne fait que du bien quand il est réellement voulu et non forcé. Et transformer l’adage célèbre en “un pari de perdu, dix de retrouvé”, ça fonctionne moyen. Donc cherche la pépite, donne tout, et si tout se passe bien, présente la à tes parents (Il est possible qu’il y ait eu une légère confusion dans l’analogie, mais tu comprends ce qu’on veut dire).

Comprendre le long terme

Tu sais pourquoi aujourd’hui t’es pas en couple avec le meilleur coup de ta vie ? Parce que passé ce bref (sans jugement) instant d’extase, il n’y avait rien. Nada. Walou. mais ce que tu as aujourd’hui, cet autre moitié, qui t’a offert à Noel un cadeau auquel tu ne pensais même pas mais qui te rend plus heureux que tout, elle t’offre tellement plus. Une tranquillité, une paix intérieure tellement plus prononcé que l’autre. Le pari sportif, celui qui rend heureux est similaire. C’est avoir une vision basée sur plus qu’un instant fugace mais bel et bien une construction et amélioration globale.

C’est pas analyser sur l’instant T si il y bonheur ou non. Vois l’ensemble. Est ce que tu vas vers une avancée positive ? Est ce que tu es fondamentalement fier de ce que tu deviens ? T’améliores tu ? Si oui, continue, continue, et continue !


Maitriser sa bankroll

Comme dit précédemment, le pari sportif est fait de gains et de pertes. C’est la dure loi de ce sport. On ne peut toujours gagner. Des pertes seront toujours présentes. Et ces pertes, il faut savoir les encaisser. Et, si tu joues comme un demeuré (excuse mon ton, il m’arrive de m’emporter) 80% de ton budget sur un seul pari, tu risques de tomber sur de solides déconvenues. Alors oui les gains ne seront pas aussi impressionnants que dans une pub bidon, mais à la fin de l’année, au moment d’analyser tes résultats, tu regarderas avec un énorme sourire l’intégralité de tes résultats et pourra te poser une question des plus magiques : dans quoi vais-je donc dépenser tout ce bénéfice ?

Ne pas se forcer à parier

T’as déjà continué une relation amoureuse parce que “c’était pas une mauvaise personne, quelqu’un de sympathique”, et que ça te paraissait mieux que d’être solo ? Si oui et que tu es encore dans la dite relation, aucun souci pour t’envoyer un numéro pour de la thérapie de couple. 

Si oui et que ça s’est logiquement terminé plus que mal, tu comprendras que le pari sportif forcé, c’est la même chose. Le vrai bon pari n’est qu’agréable, et ne fait que du bien quand il est réellement voulu et non forcé. Et transformer l’adage célèbre en “un pari de perdu, dix de retrouvé”, ça fonctionne moyen. Donc cherche la pépite, donne tout, et si tout se passe bien, présente la à tes parents (Il est possible qu’il y ait eu une légère confusion dans l’analogie, mais tu comprends ce qu’on veut dire).

Comprendre le long terme

Tu sais pourquoi aujourd’hui t’es pas en couple avec le meilleur coup de ta vie ? Parce que passé ce bref (sans jugement) instant d’extase, il n’y avait rien. Nada. Walou. mais ce que tu as aujourd’hui, cet autre moitié, qui t’a offert à Noel un cadeau auquel tu ne pensais même pas mais qui te rend plus heureux que tout, elle t’offre tellement plus. Une tranquillité, une paix intérieure tellement plus prononcé que l’autre. Le pari sportif, celui qui rend heureux est similaire. C’est avoir une vision basé sur plus qu’un instant fugace mais bel et bien une construction et amélioration globale.

C’est pas analyser sur l’instant T si il y bonheur ou non. Vois l’ensemble. Est ce que tu vas vers une avancée positive ? Est ce que tu es fondamentalement fier de ce que tu deviens ? T’améliores tu ? Si oui, continue, continue, et continue !


Maitriser sa bankroll

Comme dit précédemment, le pari sportif est fait de gains et de pertes. C’est la dure loi de ce sport. On ne peut toujours gagner. Des pertes seront toujours présentes. Et ces pertes, il faut savoir les encaisser. Et, si tu joues comme un demeuré (excuse mon ton, il m’arrive de m’emporter) 80% de ton budget sur un seul pari, tu risques de tomber sur de solides déconvenues. Alors oui les gains ne seront pas aussi impressionnants que dans une pub bidon, mais à la fin de l’année, au moment d’analyser tes résultats, tu regarderas avec un énorme sourire l’intégralité de tes résultats et pourra te poser une question des plus magiques : dans quoi vais-je donc dépenser tout ce bénéfice ?

Prendre du plaisir

Ici, pas de vanne. Parce que c’est important. Capital. Le pari sans plaisir, c’est quelque chose de dangereux. Et on est pas la pour t’enfermer dans une spirale négative. Toutes ces pubs que tu vois à la télé, elles sont dangereuses, néfastes, et à l’opposé de ce en quoi l’on croit. Donc avant tout, rappelles-toi : le pari, c’est un plaisir, quelque chose qui te donne de la joie, un sourire, et jamais, ô jamais une contrainte.

Utiliser les meilleurs atouts à sa disposition

Plus difficile qu’il n’y parait, cette aptitude n’en est pour le moins indispensable. C’est avoir la capacité de se dire “tout seul, je ne suis pas suffisant”. De comprendre que de l’aide supplémentaire peut amener un résultat plus abouti et une réussite accrue. C’est avec cette mentalité, mélange de modestie et d’ambition que tu iras chercher la crème de la crème.

En parlant d’aide, n’hésite pas à découvrir le travail d’une pépite montante dans le conseil en paris sportifs via l’intermédiaire du célèbre Youtubeur Julien Bien, CashBack Paris Sportifs. Et, si tu es encore ici à lire ce dernier conseil, c’est que tu es sur la bonne voie. Avec cette attitude, cette rigueur, ce plaisir, et notre Algo, 2020 sera surement une année splendide ou, ensemble, nous aurons donné le meilleur de nous même pour t’offrir des résultats sans précédents. Si ça c’est pas une belle manière de commencer une nouvelle décennie tiens. Allez. Merci d’avoir lu, comme toujours. On ne te souhaite évidemment que le meilleur, et bien entendu : une superbe nouvelle année. Poutous l’ami(e) 

Paulo

PS : Si tu as kiffé cet article, nous en avons rédigé un encore mieux (🙄) juste ici

Prendre du plaisir

Ici, pas de vanne. Parce que c’est important. Capital. Le pari sans plaisir, c’est quelque chose de dangereux. Et on est pas la pour t’enfermer dans une spirale négative. Toutes ces pubs que tu vois à la télé, elles sont dangereuses, néfastes, et à l’opposé de ce en quoi l’on croit. Donc avant tout, rappelles-toi : le pari, c’est un plaisir, quelque chose qui te donne de la joie, un sourire, et jamais, ô jamais une contrainte.

Utiliser les meilleurs atouts à sa disposition

Plus difficile qu’il n’y parait, cette aptitude n’en est pour le moins indispensable. C’est avoir la capacité de se dire “tout seul, je ne suis pas suffisant”. De comprendre que de l’aide supplémentaire peut amener un résultat plus abouti et une réussite accrue. C’est avec cette mentalité, mélange de modestie et d’ambition que tu iras chercher la crème de la crème.

 En parlant d’aide, n’hésite pas à découvrir le travail d’une pépite montante dans le conseil en paris sportifs via l’intermédiaire du célèbre Youtubeur Julien Bien, CashBack Paris Sportifs. Et, si tu es encore ici à lire ce dernier conseil, c’est que tu es sur la bonne voie. Avec cette attitude, cette rigueur, ce plaisir, et notre Algo, 2020 sera surement une année splendide ou, ensemble, nous aurons donné le meilleur de nous même pour t’offrir des résultats sans précédents. Si ça c’est pas une belle manière de commencer une nouvelle décennie tiens. Allez. Merci d’avoir lu, comme toujours. On ne te souhaite évidemment que le meilleur, et bien entendu : une superbe nouvelle année. Poutous l’ami(e) 

Paulo